Contact us now
+1-888-846-1732

Elishams, l’Inde où je vis : Ramram le batelier

Le temps a changé. Il fait gris, pluvieux. Allongée sur le chauki, je travaille à préparer films, photos, articles pour le site. Près de la fenêtre dans laquelle s’encadre le fleuve, le vent est une douce caresse. Il faudrait que j’aille à Bénares et connecte mon ibook afin de mettre tout ça en ligne, mais je n’ai pas l’énergie. Gros coup de fatigue, plus un rhume… C’est quand même un drôle de pari, cette histoire de journal en ligne ! Il est plus de dix sept heures à l’heure où j’écris, je crois que ce sera pour demain ! Je dois absolument aller acheter des lampes, les miennes ayant brûlé. Je n’ai pas le courage d’aller jusqu’au bazar. La boutique près du fort fera l’affaire. J’en profiterai pour donner mon linge à repasser.

En attendant mon linge, je descends sur Bhalua ghât, et rencontre Ramram le batelier. Il tient absolument à m’amener chez lui. Je le suis, fais connaissance avec sa famille et son lieu de vie. Le haut des murs est entièrement tapissé d’images représentant les Dieux. Il vit avec sa femme, sa fille, ses deux-fils et sa belle-fille dans deux petites pièces, dont l’une est assez bien aménagée, avec des fauteuils, et même l’air conditionné ! C’est la chambre du fils aîné, parti hier à Allahabad, chez sa belle-mère : il ramène sa femme au bercail à l’occasion de la fête de Raksh Bandan.
Tour le pays est mouvement lors d’occasion comme celle-là.

| Accueil | Plan | Haut de la page | Texte précédent | Texte suivant |Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *